AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Mot du Président
Aujourd'hui à 8:45 par leglode2

» Il était une fois le Pas de Calais libéré 2018
Hier à 21:37 par Godevil

» Curtiss
Hier à 14:07 par charln

» Bonjour à tous
Lun 20 Aoû 2018 - 15:45 par Batibou

» Le 75ème anniversaire
Jeu 12 Juil 2018 - 10:22 par MILLER

» Emeric
Mer 11 Juil 2018 - 9:25 par Patrick45

» Jeep ambulance
Mar 10 Juil 2018 - 12:43 par barbara

» Bazooka
Jeu 28 Juin 2018 - 8:32 par MILLER

» Haillicourt , le nouveau site du Pas de Calais libéré
Jeu 21 Juin 2018 - 15:56 par leglode2

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 88 le Mar 3 Sep 2013 - 21:20
Statistiques
Nous avons 512 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Batibou

Nos membres ont posté un total de 47013 messages dans 3516 sujets

Partagez | 
 

 noel 1940

Aller en bas 
AuteurMessage
bruce62410
General
General
avatar

Nombre de messages : 662
Age : 34
Localisation : Wingles
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: noel 1940   Dim 19 Déc 2010 - 7:54

aujourd'hui dans la voix du nord ....

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/12/19/article_noel-1940-le-reveillon-secret-d-adolf-hi.shtml


Noël 1940 : le réveillon secret d'Adolf Hitler avec ses troupes dans le Boulonnais
dimanche 19.12.2010, 05:17 - La Voix du Nord
La voiture blindée d'Hitler lors de sa visite sur la côte. | HISTOIRE |
« Un sous-officier allemand a dit à mon père : "Demain nous avons une grande visite", se souvient Jeanne Réchaussat. Au hasard, il lui a répondu : "Oui, c'est Hitler". Et là, l'Allemand s'est étonné : "Comment vous savez ça ?". C'est comme cela qu'on a su ! » PAR FRÉDÉRIC VAILLANT

region@lavoixdunord.fr PHOTO ARCHIVES MUNICIPALESDE BOULOGNE-SUR-MER
Jeanne avait 21 ans à Noël 1940. Elle était la fille de Jules Delarue, le directeur de la cimenterie La Desvroise à Longfossé, dans le Boulonnais. L'usine était à l'arrêt mais la grande maison de fonction du directeur avait été réquisitionnée pour héberger des officiers allemands. « Des soldats se sont mis à décorer le magasin à sacs, une vaste salle, pour un banquet. » Le 24 décembre au matin, « un soldat nous a dit que nos toilettes étaient réquisitionnées pour Hitler et une sentinelle est restée à la porte », raconte Jeanne.

Un train spécial
La jeune femme va chez les concierges « dont une des fenêtres était au ras de la rue ». Et, en fin de matinée, « sa voiture est passée au ralenti et je l'ai bien vu avec sa casquette. Mon père, lui, s'est retrouvé à trois mètres de lui. Ce qui l'a frappé, c'est son regard. Un regard terrifiant qui vous transperce. » Le dictateur nazi s'est ensuite dirigé vers la salle du banquet où l'attendaient quatre cents aviateurs de la Luftwaffe. « Là, il a fait un discours et ils se sont mis à table. » Une brève déclaration, un peu sèche, devant des pilotes qui viennent de perdre la bataille aérienne au-dessus de l'Angleterre.
Ensuite, le Führer a poursuivi sa discrète visite vers Boulogne-sur-Mer. Il avait décidé de passer Noël avec ses troupes, ce que la propagande allemande ne s'est pas privée de souligner les jours suivants sans toutefois préciser où leur commandant en chef s'était déplacé. Une dépêche de Berlin précisera cependant que « Adolf Hitler a passé la nuit du réveillon auprès des hommes de l'organisation Todt, spécialistes des routes et des fortifications, dans le voisinage d'une batterie de canons à longue portée ». C'était dans le tunnel ferroviaire de l'Avé Maria sous Outreau-Le Portel. Il a probablement rejoint ensuite son train spécial qui était stationné dans le tunnel des Tintelleries à Boulogne-sur-Mer.
Il reste des témoignages photographiques de cette visite. Les archives municipales possèdent des clichés pris par des soldats allemands de la voiture blindée de leur chef, du train au passage à niveau et même une photo, mais très floue, d'Hitler sortant à pied du tunnel de l'Avé Maria. Dans la presse de l'époque, très peu de choses, si ce n'est une photo en une du Matin le 5 janvier 1941 où sous le titre « Au milieu de ses troupes », on voit Hitler à table avec les aviateurs à Longfossé. À sa gauche, un homme qui ressemble fort à Rudolf Hess. Une rumeur a longtemps couru : ce proche du chancelier du Reich serait venu seul en avion et se serait posé à Alprech au Portel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruce62410.over-blog.com/
curè
General
General
avatar

Nombre de messages : 2431
Age : 52
Localisation : Chocques ; Pas-De-Calais
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: noel 1940   Dim 19 Déc 2010 - 12:09

ont va le savoir ça devais rester secret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roupetteaqueue
General
General
avatar

Nombre de messages : 4682
Localisation : la manche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: noel 1940   Dim 19 Déc 2010 - 19:03

comme a ton habitude bruce du noord
20 SUR 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruce62410
General
General
avatar

Nombre de messages : 662
Age : 34
Localisation : Wingles
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: noel 1940   Dim 19 Déc 2010 - 19:13

je peux pas résister je suis un GC d'Allemand !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruce62410.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: noel 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
noel 1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» noel 1940
» 1939 - 1940 - QUATRIEME CHAPITRE
» les marches de noel
» VENTE VILLAGE LEMAX NOEL HALLOWEEN
» John BUCHAN (1875-1940)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Véhicules Militaires d'Artois :: Un peu d'histoire :: L'histoire de la libération du Pas-de-Calais-
Sauter vers: